Sa définition

Origine : Wikipedia, l'encyclopédie libre

 

Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification, la duplication et la diffusion sont autorisées (notamment techniquement et légalement). Si la production et la distribution de logiciels libres peuvent être rémunérées, leur utilisation doit rester libre, et donc potentiellement gratuite.

La première ébauche de définition est proposée en février 1986 et (outre la distinction entre libre et gratuit qui n'a pas besoin d'être précisé en français) elle est articulée en deux points :

- Premièrement, la liberté de copier un programme et de le redistribuer a vos voisins, qu'ils puissent ainsi l'utiliser aussi bien que vous.

- Deuxièmement, la liberté de modifier un programme, que vous puissiez le contrôler au lieu qu'il vous contrôle; pour cela, le code doit vous être accessible.

La Free Software foudation établit et maintient depuis une définition du logiciel libre basée sur quatre libertés :

  • Liberté 0 : La liberté d'exécuter le programme — pour tous les usages ;

  • Liberté 1 : La liberté d'étudier le fonctionnement du programme — ce qui suppose l'accès au code source ;

  • Liberté 2 : La liberté de redistribuer des copies — ce qui comprend la liberté de donner ou de vendre des copies ;

  • Liberté 3 : La liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations — ce qui suppose, là encore, l'accès au code source.

La FSF précise quelques points : ces libertés doivent être irrévocables ; possibilité d'en jouir sans devoir prévenir un tiers ; possibilité de redistribuer le programme sous toute forme, notamment compilé, et le code source doit être accessible pour jouir des libertés d'étude et d'amélioration ; possibilité de fusionner des logiciels libres dont on n'est pas soi-même l'auteur. La FSF accepte des restrictions mineures quant à la façon dont un logiciel modifié doit être présenté lorsqu'il est redistribué.